Jugement majoritaire et scrutin de liste

Quand on a un scrutin de liste au jugement majoritaire on fait comment pour répartir les 79 sièges ?

Il n’existe aujourd’hui aucune réponse scientifiquement validée pour répartir les sièges sur un scrutin comme les européennes. J’ai fait quelques tentatives empiriques mais elles nécessiteraient un travail théorique rigoureux pour être validées. Rida Laraki travaille, entre autres, sur cette question.

Le jugement majoritaire pourrait, à l’heure actuelle, servir à classer les candidats au sein de chaque liste pour définir les candidats élus. Certains pays européens utilisent le vote préférentiel à cette fin.

Une expression au jugement majoritaire amènerait une expression plus fine.

1 J'aime

Si il faut voter sur chacun des 79 candidats des 10 ou 12 listes qui se présentent on n’est pas sorti de l’auberge (ou plutôt du bureau de vote !).
Cela m’intéresse de connaitre les hypothèses de vos tentatives et ce qu’elles ont donné

1 J'aime

Avec un échantillon clairement biaisé à gauche.
Le principe est de calculé un coefficient d’adhésion en divisant les mentions positives par les mentions négatives.
On répartit les sièges sur la base de ce coefficient. C’est un peu compliqué à expliquer en 2,3 mots…

1 J'aime

Merci !
Pour info, le vote va sans doute être encore plus biaisé j’ai diffusé le lien vers le vote dans les discord de la FI, du Parti Pirate, du mouvement V, d’Accropolis et de DemosKratos !

Ce n’est pas très grave. L’objectif n°1 est de faire connaître le jugement majoritaire pour que les partis politiques s’en emparent pour le mettre dans le débat public. Que ça vienne de la droite ou de la gauche, peu importe.

J’ai bien compris la construction du coefficient, puis la multiplication des mentions de TB à P par le coefficient de façon à intégrer le poids du rejet dans les résultats positif. C’est la transformation des mentions positives pondérées au nombre de siège par mention que je ne suis pas.
Est ce que vous avez le tableau Excel avec les formules ?

@kcarriere il y a manifestement un bug sur LO entre les colonnes TB à P et TB xcoef à P xcoef (a priori il y a eut un décalage d’une cellule)

Bon d’après ce que j’ai compris les règles de répartition sont :

  • Une première répartition arbitraire des sièges entre les mentions :
    50% des sièges sur les TB (40),
    25% sur les B (19),
    15% sur les AB (13),
    10% sur les P (7).

  • Ensuite l’affectation sur les listes au prorata de leur importance (?) dans la colonne JMxcoef avec en moyenne x% pour un siège. Mais j’observe des écarts importants :
    4.5% pour un siège TB (de 2.4 à 4.9)
    9.1 % pour un siège B (de 5.2 à 13.1)
    27.0 % pour un siège AB (de 14.5 à 32.5)
    49.2% pour un siège P (de 26.0 à 57.9)

si l’on prends d’autre présupposés : on élimine les passables qui sont le ventre mou (difficile d’élire ou de rejeter franchement quelqu’un en le considérant passable) le coefficient se fait avec la formule (TB+B+AB)/(I+AR) et on réparti les sièges en 55% TB, 30% B, 15% AB ce qui est plus discriminant entre B et AB (43 TB, 24 B, 12 AB).
On obtient les résultats suivants :

Sur les mêmes présupposés en prenant les résultats des derniers sondages aux européennes pour la colonne TB et les résultats d’un sondage IFOP la fabrique Spinoza lors des dernières présidentielles pour les mention AB à AR. (les mentions B étant le complément de 100%) on obtient la simulation suivante :

Ce qui est sans doute peu fiable sur les mentions B pour ceux qui n’étaient pas aux présidentielles (UDI, EELV, PC, Patriotes où j’ai appliqué pour les mentions AB à AR respectivement les données de Macron, Hamon, Mélenchon et le Pen) de même pour LR les AR devraient être moins fort que vis à vis de Fillon.

Et finalement, comme à la présidentielle, avec le JM on passe d’un clivage LREM/FN à un clivage LREM/LFI

Oui en effet, ça m’avait échappé, j’ai pas mal manipulé le tableau pour faire des essais. Je corrigerai.

C’est très intéressant. La mention Passable m’embêtait aussi. Je pensais essayer de l’inclure dans le calcul du coefficient mais pas dans la répartition des sièges mais votre proposition se tient.

Pour la répartition des sièges sur 3 mentions, on pourrait faire 1/2, 1/3, 1/6 (50%, 33%, 16,7%).

Je pense que ces propositions sont solides d’un point de vue démocratique. Il manque une validation mathématique. C’est en tout cas une demande qui revient souvent dans les remarques sur le jugement majoritaire. Je pense que Rida est sur le sujet!

J’ai aussi hésité à neutraliser les AB voire mettre les P au dénominateur. Dans les enquêtes de satisfaction (c’est mon job) on manipule généralement des indices comme le NPS ou l’on soustrait l’ensemble des notes “négatives” (de 0 à 6) des notes très positives (9 et 10) et sur des échelles sémantiques à 4 mentions on prend la meilleure mention à la quelle on retranche les deux mentions les plus basses (très satisfaits - (peu satisfaits + pas du tout satisfaits))

Je suis curieux de savoir ce que les mathématiques pourraient valider dans la mesure où ce sont bien des choix arbitraires de principes d’exploitation du JM pour répartir des sièges. Le vrai sujet c’est l’acceptabilité des résultats par les votants.

Au passage 1/2+1/3+1/6, il manque 1/6 pour faire 100 %. En fait il faudrait faire 4/7+2/7+1/7 soit pour 79 sièges 45, 23, 11. Ensuite il faudra aussi mettre un seuil minimal et gérer les arrondis pour retomber sur le bon nombre de siège.

Oui, un peu fatigué sur les fractions… 4/7, 2/7, 1/7 c’est pas mal je trouve.

Bon avec les résultats de ce soir sur les 167 votants ça donnerait cela :

Mais bon des listes A rejeter comme l’UPR ont un siège alors que le PS à insuffisant n’en n’a pas. Il va falloir affiner le modèle. De fait le classement du JM n’est respecté que pour les 6 premiers. J’ai aussi simulé grossièrement une répartition des sièges sur la base des règles actuelles en me basant sur les résultats TB :

image

Si on arrive à quelque chose il faudra trouver un nom pour cette méthode de répartition des sièges (comme le préférendum pour le référendum au JM)

Et du coup comment gérez-vous les arrondis?

Pour l’instant je ne les gère pas (je laisse faire Excel) mais il y a des méthodes sur les scrutins de liste au plus fort reste ou à la plus forte moyenne :


Il faudrait que je m’y penche

Du coup j’ai utilisé la méthode du plus fort reste. J’ai de petites différences mais on reste dans le même ordre d’idée.

La France Insoumise : 32
Parti Pirate : 11
PC : 9
EELV : 8
Lutte Ouvrière : 5
Parti Animaliste : 5
Gilets jaunes : 3
Génération.s : 2
Volt, PACE, UPR et PS : 1

@kcarriere j’ai vu que vous avez relancé le test avec les 33 listes en précisant et modifiant les règles d’attribution des sièges :