Nouveau sur le forum ? Présentez-vous ici!

Bonjour à toutes et à tous ! :wave:

Nous avons donc un forum qui vient d’être remis en service et mis à jour avec quelques petits ajouts ! :tada:

C’est peut-être l’occasion de faire un peu connaissance ? :slight_smile:

Je propose de vous présenter ici, en réponse à ce sujet : vous pouvez parler un peu de vous, de votre parcours, comment vous avez entendu parler du jugement majoritaire, comment vous avez connu l’association Mieux Voter, qu’est-ce que vous y faite ou aimeriez y faire…

Allez, du coup je commence : moi c’est Nathanaël, je suis Toulousain et ça fait peut-être un an ou deux que je m’intéresse au jugement majoritaire et autres modes de scrutin alternatifs.

J’ai entendu parler de l’association via un ami il y a environ un mois et je commence à m’y investir un peu depuis peu, notamment sur l’application Mieux Voter et sur ce forum.

Allez hop, c’est à vous ! :slight_smile:

6 J'aime

Salut, je m’appelle Rémi. :wave:

Je suis Ardéchois d’origine, mais je suis Noisy-le-Grand pour mes études d’ingénieur en Cybersécurité des Systèmes d’Information à l’ESIEE Paris. :school:

Je me suis intéressé à ce projet suite au projet E4 (4e années de mon cursus) qui était proposé par Latitude et ayant Pierre-Louis comme porteur de projet. Donc ça fait depuis fin novembre que je participe à l’amélioration du :back: de l’application.

A+

6 J'aime

Salut tout le monde,

Je m’appelle Thomas, j’ai 37 ans. Je suis Bas-Normand d’origine, et vis sur Annecy depuis 6 mois. Je reviens de 5 années d’expatriation à San Francisco. Et laissez-moi vous dire le plaisir qui est le mien de retrouver la culture latine et ses mets culinaires!

Je suis Ingénieur de formation, en télécommunications et développement web. Au cours de ces cinq dernières années, je me suis focalisé sur l’entrepreneuriat, la gestion de produit et le marketing, qui me passionnent.

J’ai découvert le Jugement Majoritaire en faisant quelques recherchent sur l’histoire de la démocratie et au détour d’une vidéo Youtube il y a 5 ans. Alors quand j’ai découvert l’association il y a un peu plus d’un an, j’ai absolument voulu faire partie de l’aventure.

Je participe à la création de la vision de l’application de Jugement Majoritaire avec toute l’équipe, en essayant d’y apporter mes compétences.

Au plaisir d’échanger avec vous et de partager des idées! Thomas

6 J'aime

Tout pareil. :smiley:

Mon parcours : des études de mathématiques et d’informatique à Valenciennes, puis Lyon, et maintenant Paris où j’essaie de finir une thèse, à l’approche de mes 29 ans.

Je ne suis plus sûr de comment j’ai découvert le jugement majoritaire. Je pense qu’à un moment, il y a environ 2 ans, je me suis mis à parcourir l’internet et la littérature scientifique à la recherche du « bon » système de vote, et j’ai vu mentionné le jugement majoritaire. Ça avait l’air sexy alors j’ai lu le livre de Michel et Rida, et ils m’ont complètement convaincu.

Comme le remplacement systématique vote uninominal ~> JM dans les instances démocratique ou républicaines me semble être un truc dont le rapport bénéfice pour la société / complexité du changement est énorme, j’ai décidé de m’engager pour ça.

Au passage, je suis un peu amoureux du JM, mais je reconnais qu’il y a des situations où il n’est pas le meilleur, et si on me montre une situation où un système fait mieux que le JM, je prends ! Je le vois comme un outil, à utiliser au mieux de ses possibilités… :slight_smile:

8 J'aime

Salut !

Je m’appelle Pierre-Louis, j’ai 26 ans et je suis originaire de la région parisienne. Je suis actuellement en thèse en mathématiques appliquées, au cours de laquelle j’enseigne l’anglais à des robots (le sujet de ma thèse), et la programmation à des étudiants (mon monitorat d’agrégation). Je vous laisse trouver le plus difficile entre les 2 !

La robotique est un sujet qui me passionne : j’avais également monté une startup sur des laveuses autonomes. Autrement, quand je ne suis pas derrière un écran, je construis une maison entièrement autonome en chauffage.

J’ai rencontré le jugement majoritaire en travaillant sur LaPrimaire.org et d’ailleurs avec Rida, nous avions proposé une variante pour gérer un nombre de candidats trop important.

Au sein de Mieux Voter, je coordonne les différents projets tech avec l’aide des nombreux contributeurs.

Bon weekend à tous !

4 J'aime

Bonjour !

J’ai 21 ans, je suis originaire de Dijon et je suis à Paris depuis un an, étudiant en 3ème année de Droit à Paris 2.

Je me suis intéressé au jugement majoritaire pour la première fois en 2017, lors de l’élection présidentielle (la politique et les solutions démocratiques alternatives m’ont toujours plus intéressées que les révisions :upside_down_face:) J’ai ensuite découvert l’existence de l’association Mieux Voter et de la première plateforme de vote en ligne (certainement durant une période de révisions également, décidément très productive !).

J’ai rejoint l’asso en septembre dernier et je tente depuis d’apporter mon aide pour la création de visuels et la gestion des réseaux sociaux. J’aimerais bien également participer à faire connaître le jugement majoritaire au sein du milieu étudiant, particulièrement dans le domaine associatif.

Je n’ai malheureusement aucune connaissance en matière de codage, mais je suis prêt à participer malgré tout au développement de la plateforme en prenant part aux débats sur ce forum et en partageant avec vous mes idées ou suggestions, vous l’aurez compris davantage pratiques que techniques !

Bon weekend à toutes et tous

4 J'aime

Bonjour, David Chavalarias, chercheur au CNRS. Je travaille sur les questions d’intelligence collective et de modélisation des dynamiques sociales. J’ai découvert le Jugement Majoritaire en 2007 lorsque Michel Balinski et Rida Laraki, qui travaillaient dans le labo juste au dessus du mien, ont fait un appel à volontaires pour l’expérience d’Orsay.

Cette approche du choix collectif m’a immédiatement séduite et j’ai depuis fait la promotion de ce mode de scrutin à chaque fois que j’en ai eu l’occasion. C’est la raison pour laquelle je me suis engagé sans hésiter au sein du bureau de l’association à l’invitation de Chloé Ridel. Je m’occupe en particulier du site internet et j’apporte aide et conseils là où cela est pertinent.

À part cela, les résultats de mes recherches pointent la nécessité et l’urgence de changer de mode de scrutin et le JM me semble l’une des meilleures alternatives aux modes de scrutins actuellement utilisés à travers le monde.

Au plaisir d’échanger et d’agir avec vous !

5 J'aime

Bonjour a tous, je m’appelle Jessy Micout, je viens de la Bretagne mais j’ai effectue mes etudes (ecole d’ingenieur puis these) a Grenoble. Je travaille actuellement en Allemagne (avec un clavier allemand sans les accentuations francaises donc excusez-moi des fautes :stuck_out_tongue:), dans le domaine de la microelectronique.

J’ai decouvert je Jugement Majoritaire sur Youtube grace notamment a Science Etonnante (super video ici), puis l’association en fouillant un peu sur Internet. J’ai rejoint l’asso l’annee derniere, pret a aider a faire connaitre le JM (et a changer le monde :smile:)

5 J'aime

Bonjour à tous,

Je m’appelle Maxime, je suis originaire du centre de la France et je suis en Bretagne depuis presque six ans maintenant. Je suis ingénieur depuis trois ans maintenant.

J’ai découvert le jugement majoritaire sur Twitter un peu avant la présidentielle de 2017 et notamment grâce à la bande dessinée sur le site de lechoixcommun.fr :

J’ai rapidement été convaincu que cette méthode, bien que plus complexe à expliquer, paraissait mieux que nos modes actuels de scrutins. Depuis, j’en fait un peu la promotion autour de moi.

J’ai découvert l’association un peu aux hasards d’internet, et j’y ai adhérer il y a quelques mois. Je souhaite avant tout m’investir pour promouvoir le JM mais je ne sais pas encore de quelle manière.

Bonne journée à tous :smiley:

4 J'aime

Bonjour !

Je m’appelle Marien, j’ai 27 ans, Aixois, ingénieur en mécanique. J’ai connu le jugement majoritaire via la BD du choix commun et les vidéos Youtube comme Science étonnante.

La méthode m’a convaincu rapidement et je le fais connaitre autour de moi. Je serais heureux de participer aux plaidoyers, votes simultanés et autres activités.

Marien

4 J'aime

Bonjour à tous,

Je m’appelle Pierre Chaigneau, 33 ans. J’ai grandi à Tours et je vis en région parisienne depuis quelques années.

J’ai découvert le vote par jugement majoritaire par la vidéo de Science Etonnante, et j’ai aussitôt décidé de militer pour. @rnollet a très bien exprimé ce que j’en pense (ça doit être un truc de matheux :-)) : le rapport bénéfice pour la société / complexité du changement est énorme !

Par contre mon engagement devait attendre la fin de ma thèse en histoire des maths, qui ajouté à la naissance de deux enfants, prenait toute la place.

Je suis enfin disponible pour m’investire plus sérieusement. Je bosse actuellement comme développeur dans une petite boîte à Villejuif. Que ce soit dans le domaine du numérique ou autre, j’ai hâte de contribuer à cette cause.

à bientôt !

3 J'aime

Bonjour à tous,

Je m’appelle Sacha Muszlak, 48ans. J’ai grandi à Paris, vécu à Cardiff, Londres et Paris. Formation de biologie cellulaire et moléculaire, génétique et biologie des organismes. Je vis aujourd’hui à Villejuif.
Après des années de travail au Royaume-Uni en recherche (DNA vaccine for leukemia) au King’s College London, je suis retourné en France et travaillé dans le privé (SSII différentes missions) puis j’ai rejoins le public (INRA) dans un labo de recherche en physiologie (Neurobiologie de l’olfaction) et récemment en l’épidémiologie et santé publique au sein du CRESS EARoH pour des analyses sur la cohorte ELFE.

Depuis des années, je m’intéresse et ai été (comme tout le monde?) sensibilisé au problème du mode de scrutin qui ma longtemps énervé / frustré / déprimé/ (choix multiple ?) par les résultats électoraux depuis les années 2000 – ou (devrais-je dire ?) depuis que j’ai le droit de vote.
J’ai donc regardé les vidéos de Science4All sur la démocratie / théorie des jeux… les différentes initiatives de référendum et autres.

Content de voir qu’une formation cherche comme but simple de « Mieux voter », je me suis donc inscrit à votre forum.

Une nouvelle élection présidentielle avec un mode de scrutin que tout le monde s’accorde à dire qu’il est biaisé (2 tours) se profile.
Est-il possible de changer le mode de scrutin d’ici là ?

5 J'aime

Bonjour,

je suis Lyu ABE, 46 ans, chercheur à Nice. J’ai commencé à m’intéresser aux questions de vote alternatif à l’issue du référendum sur le « traité constitutionnel » européen de 2005. J’ai découvert notamment les travaux de Etienne Chouard (j’espère qu’on ne va pas me bannir d’internet pour avoir écrit ce nom en toutes lettres) et j’ai participé au projet DEMEXP, l’expérience démocratique initiée par quelques personnes du côté de Nantes (si je me rappelle bien). L’idée de DEMEXP était de mettre à disposition du public un outil de prise de décision basé sur un système totalement ouvert de proposition de sujets de vote, et de vote en ligne (sécurisé) utilisant le système de Condorcet (qui maintenant est surpassé par le JM). Outre la qualité du travail informatique derrière DEMEXP (récompensé par un prix lors des trophées du libre), l’intérêt résidait dans le fait que tout un chacun pouvait proposer une consultation à mettre eu vote, pouvait ajouter des choix à ces propositions (même à des consultations dont il n’était pas le créateur), et évidemment tous pouvaient voter (enfin, classer les choix selon le système de Condorcet).
Depuis, il m’est apparu clair (et je ne suis pas le seul à avoir cet avis) que le système de vote n’est qu’un outil, et qu’il ne remplace pas la vigilance citoyenne de tous les instants.
Par contre, j’ai toujours été très frustré de constater la non-existence d’un outil versatile et généralisé permettant la prise de décision citoyenne, d’où ma participation à DEMEXP. Mon ambition a été depuis de mettre sur pied cet outil qui à mon sens n’existe toujours pas, et qui demande réflexion et discussions… que cet outil lui-même pourrait servir à évaluer… et par conséquent, un outil qui s’auto-améliorerait, ou disons qui convergerait vers un consensus citoyen. Je suis bien sûr partant pour entamer de telles discussions ici ou ailleurs. Cet outil devrait idéalement permettre des discussions et des débats de manière très « fluide » et accessible, de faire apparaître des synthéses de ces débats « au fil de l’eau » (synthèses qui elles-mêmes pourraient être approuvées ou non), les arguments pour ou contre (j’ai vu récemment certains sites proposant ce genre d’information, comme « les arguments les plus cités »)… et, je pense que c’est important, cet outil devrait être totalement « customisable » et proposer des interfaces prédéfinies (« à la facebook », « à la twitter », « à la forum à l’ancienne », etc) afin qu’un maxmum d’utilisateur puisse s’y retrouver. Le JM serait bien évidemment une des clé de voûte de cet outil.
N’ayant moi-même pas le temps d’y consacrer un temps suffisant (je ne suis pas développeur), je n’ai pas réussi jusqu’ici à rassembler un groupe de personnes pour travailler sur ce projet de manière « pérenne ». Les idées sont déjà là, mais un gros travail de mise en oeuvre (prototype) reste à faire (à l’époque de DEMEXP en 2005-2006 j’avais travaillé pendant mon temps libre sur une version « web » de l’interface, laquelle à l’époque nécessitait l’installation de java et toutes ses lourdeurs, mais le projet s’est éteint de lui-même faute de publicité et de mise en oeuvre à suffisamment grande échelle).

Pour revenir sur le sujet du JM, j’avais organisé une série de conférences à l’UNiversité de Nice Sophia-Antipolis (qui a malheureusement disparu, RIP), et invité Rida Laraki à venir faire un séminaire sur le sujet. Outre le fiasco du volet « conférence » (…), plusieurs personnes de mon labo se sont montré intéressées. J’ai relancé l’idée de l’utilisation du JM dans nos structures de recherches à l’occasion de l’élection de notre nouveau directeur de l’Observatoire de la Côte d’Azur… malheureusement, le site MieuxVoter était « down » comme on dit à cause de l’incendie à Strasbourg… mais l’idée d’utiliser le JM de manière systématique est toujours sur la table.

Conclusion: vive le Jugement Majoritaire.

4 J'aime

Oui un super doodle serait utile tous les jours

Bonjour,

Je m’appelle Tu-Uyen, j’ai 30 ans, je suis une fonctionnaire engagée pour la transition écologique qui après 8 années de service public (MTES, ADEME, Collectivité territoriale) au cours desquelles j’ai pu observer de près que le poisson avait bien tendance à pourrir par la tête, constate que la transition écologique n’aura pas lieu sans transition administrative, et que pour ce faire, il faut changer le système de désignation des représentants ainsi qu’encourager plus de citoyens « éclairants » à se positionner en tant que tels sans « devoir faire de la politique » .

La transition écologique pour moi c’est un changement sociétal qui permet à chacun de trouver sa place en mettant à profit son expertise propre à une échelle locale : à la manière d’un orchestre symphonique où chacun des musiciens est expert de son instrument qu’il met au service du collectif (collectif souvent emmené par un chef d’orchestre mais pas toujours : lorsque les musiciens ont tous la même vision de l’œuvre qu’ils jouent, pas besoin de chef d’orchestre…).

J’ai découvert le jugement majoritaire lors de LaPrimaire.org, où j’ai pu faire la connaissance de Thibauld Favre fin 2016. Je l’ai recontacté récemment pour lui parler d’une idée que je cherche à prototyper, n’étant pas informaticienne et il m’a conseillé d’en parler directement dans votre groupe Telegram.

Il s’agit d’un réseau social politique (qui s’appellerait Symphonie) qui pourrait permettre à plus de gens de s’approprier le vote par jugement majoritaire (comme pratiqué lors de la Primaire.org en notant chaque candidat sur plusieurs thématiques), en leur permettant de désigner (anonymement ou pas) des grands électeurs de leur entourage réel lorsqu’ils ne se sentent pas concernés ou pas compétents.

Grâce à vos retours, je sais maintenant qu’il s’agit du concept de la « liquid democracy » appliqué par le parti pirate, auquel j’ai adjoint des règles strictes concernant les interactions permises par le réseau social qui complète cette manière intermédiaire de voter dans le cadre du jugement majoritaire.

Au plaisir d’échanger si vous êtes aussi des idéalistes en manque d’actions collectives pour tendre vers vos idéaux !

Tu-Uyen

2 J'aime