A propos de l'utilisation du terme vote dans nos actions de sensibilisation

J’aimerais faire un point sur l’utilisation du terme « vote » dans nos différentes actions, dont j’ai remarqué qu’elle peut être contre-productive.

Nous souhaitons changer la manière dont les citoyens prennent des décisions collectives, c’est à dire la procédure qui amène un groupe à prendre une décision qui sera mise en œuvre par des représentants où un quelconque procédé mis en place par le groupe en amont du vote.

Pour cela, Mieux Voter développe deux grands types d’actions :

  1. nous offrons à des collectifs des moyens (logiciel, humains, organisationnels, etc.) qui permettent de mettre en œuvre cette procédure de vote de manière la plus transparente, sécurisée et ergonomique que possible. Les votes sont alors généralement organisés par des personnes qui sont déjà des représentants de ces collectifs et ont comme attribution la mise en œuvre des procédures de décision collective ;
  2. on sensibilise les citoyens à la question des procédures de décision collective, notamment en organisant des consultations au jugement majoritaire pour démontrer l’intérêt de changer notre manière de décider. Dans le cas de consultations, à appeler cela un vote, nous risquons de nous voir reprocher de nous attribuer une quelconque représentativité en tant qu’organisateur, que nous n’avons évidemment pas.

Je suis donc partisan de bien distinguer les cas d’usage et d’appeler consultation les différentes actions de sensibilisation à la question du changement de la méthode de vote ; et de garder le terme vote pour les opérations où nous agissons réellement en tant que représentants d’un collectif (comme par exemple pour prendre des décisions liées à notre action).

1 J'aime

J’ai l’impression que ça rejoint la remarque de @domi41 dans Terminologie MieuxVoter :

3 J'aimes

Tu as rencontré des cas concrets ? Tu peux nous raconter un peu ?

1 J'aime